Webinaire :

19/02/21

Auteur : Barthélémy

8mn de lecture

Webinaire : "Booster son employabilité grâce aux soft skills"



Retranscription du webinaire du 9 février 2021 dans lequel Guillaume Piot pionnier sur le sujet des people analytics répondait à nos questions.

"L'employabilité" est la capacité à se faire recruter.

"Soft skills" peut se définir comme tout ce qui englobe un individu et qu'on ne voit pas dans un CV, sur le diplôme ou le profil LinkedIn. Elles déterminent notre personnalité, nos motivations, nos comportements privilégiés, dans le milieu professionnel.

Une personne est recrutée pour ce qu’elle connaît, ce qu’elle sait faire mais aussi et surtout pour qui elle est, comment elle se comporte. Il y a une notion de projection dans le temps à prendre en compte, une sorte de pari sur l’avenir.

La prise en compte des soft-skills permettra de baisser l’incertitude dans cette prise de risque.

🙋🏻‍♂️ L'utilisation des soft skills du côté candidat

Comment connaître ses soft skills en tant qu'individu ?

Dans le cadre professionnel, il s'agit de déterminer ce que chacun sait faire et comment il le fait. Pour connaître ses soft-skills plusieurs méthodes peuvent être envisagées :

Introspection : réflexion sur soi

• Faire ressortir ses points forts et points à améliorer: déterminer rétrospectivement ce qui a fait défaut dans telle mission / job pour permettre de sur-performer et à l'inverse les conditions qui m'ont permis d'atteindre les objectifs fixés.

• Déduire des soft-skills en analysant son comportement dans des situations "basiques" : manière de travailler en équipe, de communiquer...etc.

• Eviter de se dévaloriser : rester le plus honnête et objectif possible.

Via un Questionnaire :

• Ces questionnaires travaillent sur des traits ou des types de personnalité. Ils mesurent des tendances ou des niveaux. Quelques exemples de tests : PAPI, MBTI, SOSIE, Assessfirst, Talentoday, PerformanSe…

• La science régulièrement utilisée dans ces tests est la psychométrie. Un test sérieux doit répondre à des qualités psychométriques : stabilité, fiabilité, fidélité, validité. Voire être reconnu par des institutions : ITC...

Via du Coaching

• S’offrir les services d’un.e coach comporte un coût, c’est souvent compliqué d'y avoir recours en entreprise. Néanmoins les coach donneront souvent des analyses pertinentes sur la personnalité de chacun.

Pour les étudiant.e.s il y a souvent des conseiller.e.s carrières coach qui sont de plus en plus formé.e.s à la psychométrie. Ne pas hésiter à les solliciter !

En utilisant les feedbacks des personnes qui on a collaboré avec lui/elle

• L’art du feedback 360° a du bon pour mieux se connaître !

• Demander à ses anciens collègues, professeurs ce qu’ils pensent des nos comportements, de nos points d’améliorations, ce qui leur semble intéressant, ce qu’il faut travailler....Tout cela peuvent être des retours d'expérience intéressants dans la mesure où ils peuvent avoir une vision objective de nos comportements.

Comment mettre en avant ses soft skills en fonction d'un job proposé ?

100% des jobs demandent des soft skills !

• Il ne faut pas perdre de vue que les recruteurs.euses qui prennent en compte les soft skills dans leur processus de recrutement - via des entretiens ou des évaluations - le font pour se faire la meilleure idée possible de l'épanouissement du/de la candidat.e dans le poste et qu’ils analyseront également votre personnalité à celle de l’équipe dans laquelle vous travaillerez ainsi qu'à la culture de la société.

En tant que candidat.e il faudra mettre en avant les compétences en savoir-être attendues en connaissance de cause !

Pour se faire une idée des soft skills attendues:

• Bien lire l’offre d’emploi, elle est régulièrement pleine d’infos intéressantes : équipe, rôle...

• Se renseigner en profondeur sur la société et les missions proposées : culture d’entreprise, profil des collaborateurs, etc.

• Poser des questions au/à la recruteur.euse sur l’entreprise, son évolution, sa projection du poste etc...

• Les soft skills sont issus des expériences et du vécu. Pour les mettre en avant, il faut donc raconter des situations de travail où ces soft skills ont été un levier de réussite.

Il est important de bien avoir en tête les traits de personnalité et de motivations qui vont permettre de décrocher le job recherché.

Comment travailler sur ses soft skills ?

Votre personnalité vient de votre éducation, votre expérience, votre vécu, vos rencontres.

Une partie de la personnalité est donc inamovible. Mais une partie peut se développer et évoluer selon des facteurs externes ou internes.

Selon différentes études, les évolutions notables des traits de personnalités sont visibles tous les 4-6 mois environ.

Pour travailler et développer ses soft skills, il faut s'ouvrir vers soi et vers les autres pour toujours avoir une connaissance précise de soi.

• Il n'y a pas de science exacte, de méthode, de calcul de la relation humaine.

• Il faut s’intéresser aux personnes, être curieux, empathique…

• Ne pas hésiter à repasser un questionnaire de personnalité régulièrement ou à refaire l’exercice d’introspection, de feedback, avec recours à du coaching.

Conseil à un candidat qui souhaiterait intégrer les soft skills dans la préparation d’un entretien ou dans son CV :

Contextualiser : si ce travail n'est pas fait, cela manquera de matérialité et l'allusion aux soft skills restera sur du déclaratif. En revanche, si des situations de travail sont évoqués qui montrent et démontrent ces qualités, alors cela aura du sens.

Il en va de même pour les motivations. Les motivations professionnelles peuvent être variées : rémunération, utilité, besoin d’appartenance sociale etc...

Sans avoir à se forcer il faut préparer un discours et une histoire qui permet de déceler ces motivations !

Ne pas hésiter à soumettre à son entourage de recruteurs, RH, ou psys les résultats des tests de personnalités.

Les candidats doivent être séduits autant qu’ils doivent séduire le recruteur. Il n’y a pas de subordination recruteur / recruté - c’est une adéquation - un matching !

Les soft skills vont permettre d’identifier les bons et très bons et leur permettre de recruter les tops profils.

🧐 L'utilisation des soft skills du côté recruteur

Comment faire ressortir les soft skills et faire se révéler le.a candidat.e ?

En tant que recruteur.euse, les soft skills vont aider à prendre des décisions, à faire de bon choix, et à réduire les zones d'incertitudes et de hasard.

Il est donc important de réussir à capter les soft skills chez les candidat.e.s. Il existe plusieurs manières pour cela :

Questionner / observer en entretien

• Questionnez sur les réactions qu’il.elle a eu lors de situations précises qui l'attendent en entreprise : management, organisation… ou lui demander comment il/elle réagirait dans le cas où différents évènements se produisaient : crise, changements, intégration d’un.e nouveau.velle collaborateur.ice etc...

• Posez des questions où le.a candidat.e devra faire des choix et se positionner. Il.elle orientera son comportement et, de fait, se révélera diplomate, animateur.ice, persévérant.e, démontrera de la confiance en soi, du respect de la hiérarchie.

• Mesurez son stress, son aversion au risque, sa capacité à prendre des décisions, à communiquer et identifier la manière dont il.elle s'y prendra.

Tester

• Intégrer un test de personnalité de bon niveau et avec une bonne expérience candidat . Ou observer la manière de se comporter du/de la candidat.e en groupe pour capter ses comportements & son positionnement.

Utiliser un système de références / recommandations

• Privilégier une approche innovante pour favoriser l'objectivité basée sur les soft skills. Ces exercices sont des révélateurs de personnalité qui aideront à mieux projeter le.a candidat.e dans l’environnement du poste, de l’équipe et de l’entreprise à court et moyen terme.

Cette notion de temporalité est importante car les soft skills sont des compétences vivantes, évolutives, elles s’inscrivent dans un continuum et peuvent changer avec le temps.

Il faut adapter le processus de recrutement à ces nouveaux besoins de captation et d’exploitation des soft skills.

Les softs skills recherchées chez un.e candidat.e seront différentes selon le poste, le secteur, le niveau, la séniorité…Mais aussi en fonction de l’entreprise : culture, maturité, environnement.

Comment projeter un candidat auprès d'une équipe grâce aux soft skills ?

Equipe performante = personnalités complémentaires et motivations communes. Il est important pour un.e recruteur.euse d’établir une projection du degré d’adéquation d’un.e candidat.e par rapport à un.e manager ou à une équipe. Voire même plus globalement dans l’organisation.

Concrètement, il faudrait :

• Imaginer une d’immersion durant le processus de recrutement

• Mapper les compétences de la future équipe et comparer les soft skills du/de la candidat.e.

• Comparer les réalisations pour mesurer une adéquation.

Il sera ainsi plus simple au recruteur de recommander des candidat.e.s à des managers.

Quelle exploitation des soft skills pour l’onboarding et le développement du candidat dans l’entreprise ?

Il faut prendre en considération les soft skills lors du recrutement et les cultiver tout au long d’une carrière. La différence avec les hard-skills se fait principalement à ce niveau.

L’analyse des soft skills fournit des informations uniques pour intégrer harmonieusement les nouveaux employés dans les équipes et faciliter les plans de développement des collaborateurs.ices : parcours de carrière, mobilité interne, formations.

La prise en compte des soft skills doit s’inscrire dans une démarche globale de compétences. Elle vient compléter l’analyse plus classique des savoir-faire.

L'analyse des soft skills fait partie du nouveau paradigme, d’une culture RH innovante et évolutive.

Mais attention, pour que cela soit vertueux, il convient de :

• Mesurer ces soft skills régulièrement pour analyser l'évolution et ajuster le plan d’actions.

• Intégrer l’ensemble des collaborateurs.

• Avoir une finalité de développement sur l'humain / l'organisation.

Sans réinventer la gestion des ressources humaines, on la dynamise avec de nouvelles perspectives issues des soft skills.

Quels conseils donner à un recruteur qui souhaite intégrer les soft skills dans son processus de recrutement ?

Avec les soft skills le.a recruteur.euse a une matière incroyablement riche pour le recrutement !

Concrètement, il peut ajouter à son processus de recrutement un volet soft skills assez facilement : durant l’entretien, via une étape d’assessment, un système d’immersion pré-embauche, ou la remontée de références.

L’idée est d’avoir une vraie finalité dans cette démarche, en impliquant toutes les parties prenantes du recrutement : RH, métier, Management, team. Ce cross checking permettra une concordance des avis. Mais il faudra être prudent à ne pas complexifier le processus et le faire durer. D’où l'idée d’avoir une organisation simple, et d'utiliser des outils pour faciliter le workflow.

Il ne faut pas oublier de faire une synthèse candidat avec les éléments clés de sa personnalité et ses motivations qui seront des atouts pour sa réussite dans le poste.

🚀Conclusion, pour booster son employabilité grâce aux soft skills

Il faut :

• Savoir définir ses forces, ses motivations, ses comportements. Bien se connaître en ayant bien défini ses soft skills ce qui augmentera la capacité à se faire recruter.

Les bénéfices :
Faire de meilleur choix de poste, améliorer sa posture, son discours et sa vision. Le.a recruteur.euse le ressentira : tout ces élément permettront de gagner en confiance en soi et savoir précisément ce que l'on veut !🔥

À propos de Refty

Recrutez mieux avec Refty. Le moyen le plus efficace d’évaluer les soft skills pour éviter les erreurs de recrutements.

Choisissez Refty pour mieux recruter

Articles similaires

“L’importance des soft skills dans la culture d’entreprise”

“L’importance des soft skills dans la culture d’entreprise”

Selon LinkedIn, 92% des professionnels RH estiment qu'elles sont autant voire plus importantes que les hard skills

Lire l'article

5 outils pour mesurer le potentiel du candidat

5 outils pour mesurer le potentiel du candidat

Il est parfois sous-évalué voire négligé, cependant certains outils mettent le potentiel du candidat sur le devant de la scène

Lire l'article

Découvrir Refty

Recrutez mieux avec Refty

Découvrir Refty

5 Parvis Alain Turing, 75013 Paris

contact@refty.co