La culture d’entreprise : un savoir-être vivant

29/06/21

Auteur : Sanjay

4mn de lecture

La culture d’entreprise : un savoir-être vivant



Une nouvelle vague déferle sur le recrutement

Les hard skills, ces compétences tant prisées sur le marché du travail, qui trustent majoritairement la première place des critères de sélection seraient-elles devenues moins indispensables qu’auparavant ?

A en croire Welcome To the Jungle, ces dernières connaissent une remise en question structurelle...La crise sanitaire et les effets qui en découlent ont fait vaciller un système profondément ancré dans la culture française, la culture du diplôme.

Les soft skills pourraient avoir pris le pas sur les hard skills, phénomène accentué par la quasi-hégémonie du travail à distance, qui requiert autonomie, adaptabilité face au changement ou encore bonne gestion du temps. Les collaborateurs.ices ont en effet vu leurs systèmes de collaboration de plus en plus distribués en raison des vagues de confinement successives...Et le recrutement mené dans certains secteurs, dont la tech, n'est pas en reste...

Le contexte actuel a profondément remodelé la perception que les recruteurs.euses et les talents ont sur l'organisation du travail et par extension à la place de la culture d’entreprise. La culture d’entreprise que nous avons abordée dans un précédent article - joue un rôle majeur dès lors que les facteurs sur lesquels elle repose sont différenciants. En effet, se targuer d’avoir une culture d’entreprise tolérante ne constitue une valeur ajoutée que si l’entreprise d’en face s’en lave les mains.

La culture d’entreprise : un processus évolutif….

Prenons par exemple, le recruteur d’une fintech, qui vient de lever plusieurs millions d’euros favorisée par la numérisation induite par les confinements. Ce dernier recherche depuis plus de 3 mois un.e Sales expérimenté.e pour faire face à l’expansion de ladite start up.

Au cours d’un entretien en visioconférence, il fait face à un individu compétent techniquement, ambitieux, force de conviction, compétitif et orienté résultat. Il s’inscrit parfaitement dans la culture valorisée par la fintech. Conscient de la qualité du talent que le recruteur a en face de lui, il lui adresse, quelques heures après l’entretien final, un message sans équivoque. Suite au retour positif de la jeune talent, il prépare un onboarding pour faciliter son expérience candidat.

En fonction de quelles variables le recruteur a estimé que la candidate, qu’il vient à l’instant d'embaucher, se distinguait des autres ? A-t-il réussi à lui seul, à sonder la candidate ou n’est-il parvenu qu’à déceler une facette de sa personnalité ? S’il avait eu affaire à trois candidat.e.s plus compétent.e.s les un.e.s que les autres comment s’en serait-il pris ?

Au cours de l'onboarding, la nouvelle collaboratrice, fraîchement arrivée, fait face à son nouvel environnement de travail, à l’équipe commerciale et à son manager. Le tout en présentiel. Quelques jours plus tard, en full remote, la collaboratrice ne parvient pas à travailler avec l’efficacité que son manager espérait. Comment se fait-il que ce top talent ne soit pas performant ?

Le manager ignorait que le talent atteignait les résultats escomptés dans un environnement dans lequel elle est encadrée, accompagnée au quotidien. Méthode de travail que le remote a considérablement transformé.

Ici, ce n’est pas la culture d’entreprise qui fait défaut mais la négligence dont elle fait l’objet. La culture d’entreprise se doit d’être évolutive, pour s’adapter à un environnement en perpétuelle mutation. Les compétences recherchées doivent s’aligner avec la culture de votre entreprise tout en s’ajustant aux évolutions de l'environnement. Articuler ces deux rouages peut vous permettre de dégager une performance supplémentaire et tout en évitant un turnover élevé.

Selon le best seller Who : The A method for hiring, une culture d’entreprise négligée est l’une des erreurs de recrutement les plus dommageables. Dans un contexte post-Metoo, prenez une personne compétente pour un poste de développeur. (Promis c’est la dernière histoire que nous vous relatons). Malgré tous vos efforts et les siens pour parvenir à un environnement de travail sain et bienveillant, elle véhicule une atmosphère nocive de par ses multiples frasques sexistes et son langage fleuri envers la gente féminine. Dès lors, l’atmosphère devient contre-productive et les collaboratreurs.ices vont au travail à reculons.

Un mauvais recrutement engendre une anomalie qui altère l’harmonie des parties qui la composent et bouscule l’ordre établi.

….qui requiert une approche multidimensionnelle

Les compétences techniques mises à l’épreuve au cours des entretiens ne permettent pas toujours d’assurer la validation de la candidature. D’autres facteurs s'ajoutent à cette première évaluation afin de mesurer la compatibilité du/de la candidat.e avec le poste et la culture dans laquelle il.elle sera amenée à évoluer...et peut-être même véhiculer.

Pour certain.e.s recruteurs.euses les tests de personnalité et les jeux de rôle possèdent certaines limites. Raisons pour lesquelles, ils ont de plus en plus recours à l’évaluation des soft skills pour affiner leur prise de décision. Cette dernière va leur permettre d’avoir un point de vue nouveau sur les candidat.e.s en les évaluant sur d'autres dimensions telles que l’esprit de communication, la personnalité, l’empathie, l’adaptabilité au changement.... Recourir à cette méthodologie permet de parvenir à une décision plus fiable et aiguisée.

Avec l’appui de l’intelligence artificielle, Jobgether place la culture d'entreprise, la personnalité et les valeurs du talent au centre de son dispositif de recrutement pour vous permettre de dégager une vue plus exhaustive et fiable. Grâce à son algorithme, Jobgether vous présentera les talents qui match le plus avec votre poste ouvert en se basant notamment sur leurs compétences et leurs aspirations.

Refty s’appuie sur les parties prenantes ayant et s'apprêtant à collaborer avec le.a candidat.e pour que vous puissiez approfondir et élargir le potentiel que vous avez décelé chez lui/elle. Puisque nos meilleurs ambassadeurs sont nos clients, nous vous invitons à consulter le témoignage de PrestaShop.

À propos de Refty

Recrutez mieux avec Refty. Le moyen le plus efficace d’évaluer les soft skills pour éviter les erreurs de recrutements.

Choisissez Refty pour mieux recruter

Articles similaires

5 conseils à suivre à l'aube du retour au bureau

5 conseils à suivre à l'aube du retour au bureau

Le retour au bureau soulève de nombreuses interrogations. Nous avons tenté d'y répondre

Lire l'article

Découvrir Refty

Recrutez mieux avec Refty

Découvrir Refty

5 Parvis Alain Turing, 75013 Paris

contact@refty.co