Bonnes pratiques : Scorecard & Soft skills

03/03/21

Auteur : Barthélémy

3mn de lecture

Bonnes pratiques : Scorecard & Soft skills



Les soft skills, tout le monde en parle, la Scorecard job, beaucoup de personnes en parlent.

Il nous est apparu intéressant de mixer les deux et de comprendre comment les entreprises qui recrutent géraient la Scorecard de Soft skills.

Plus de 15 RH de sociétés tech /innovantes nous ont confié leur recette (Voodoo, Qonto...etc). Nous les avons synthétisées en 5 étapes rapidement actionnables.

Etape 1 : Etablir les valeurs clés inhérentes à la culture de l'organisation

Avoir déterminé précisément quelle est la culture de l'entreprise → en faire ressortir de manière concrète des valeurs qui vont être communes à tous les membres qui rejoindront l’entreprise.

Idéalement, le nombre de ces valeurs ne doit pas dépasser 4.

“L'idée n'est pas d'avoir des clones mais des personnes qui reflètent notre culture d'entreprise” - L'un des représentants RH de Quonto

Etape 2 : Réalisation du Persona 0

En collaboration avec le manager de chaque équipe établir un mapping des soft skills attendues pour chaque poste.

A priori on attendra des soft skills différentes d’un commercial que d’un développeur.

On prendra en compte également :

• Les soft skills attendues qui correspondront le mieux au style de management en place.

• Ainsi que le(s) type(s) de comportement qui se fondront facilement au sein des membres de l’équipe en place.

Etape 3 : Rédaction de la Scorecard

Les soft skills définies sont rassemblées dans une scorecard (où les hard skills recherchées pour le poste en question figurent aussi).

Deux colonnes sont laissées vides à côté de chaque soft skill recherchée :

• une colonne servira à noter sur 5 le résultat obtenu par le/la candidat.e

• une colonne servira à y inscrire les commentaires éventuels

L’outil Notion semble être parfaitement adapté (plébiscité par 65% des répondants)

Etape 4 : Les entretiens

Lors des entretiens, pour qu’une soft skill soit considérée comme validée / acquise par le candidat.e → il faut qu’elle soit suivie d’un exemple concret.

“En clair, à chaque étape faire en sorte de faire remonter un feedback précis sur chacune des dimensions pour s'assurer que vous avez choisi LA bonne personne à la fin.” - L'un des représentants RH de Voodoo

Etape 5 : Le reporting

Côté reporting, la scorecard est un outil de standardisation qui fait l'unanimité en ceci qu'elle permet de croiser et comparer les réponses.

L'ensemble des parties prenantes interrogées (RH, Managers, CEO, etc.) plébiscitent cette méthodologie pour l'effort d'objectivité que cela implique dans un processus de recrutement, notamment en matière d'analyse de soft skills.

À propos de Refty

Recrutez mieux avec Refty. Le moyen le plus efficace d’évaluer les soft skills pour éviter les erreurs de recrutements.

Choisissez Refty pour mieux recruter

Articles similaires

“L’importance des soft skills dans la culture d’entreprise”

“L’importance des soft skills dans la culture d’entreprise”

Selon LinkedIn, 92% des professionnels RH estiment qu'elles sont autant voire plus importantes que les hard skills

Lire l'article

5 outils pour mesurer le potentiel du candidat

5 outils pour mesurer le potentiel du candidat

Il est parfois sous-évalué voire négligé, cependant certains outils mettent le potentiel du candidat sur le devant de la scène

Lire l'article

Découvrir Refty

Recrutez mieux avec Refty

Découvrir Refty

5 Parvis Alain Turing, 75013 Paris

contact@refty.co