5 conseils à suivre à l'aube du retour au bureau

04/06/21

Auteur : Sanjay

4mn de lecture

5 conseils à suivre à l'aube du retour au bureau



Le mois de juin sera décisif. Le retour à la vie normale se profile.(Enfin). Suite aux annonces gouvernementales, le télétravail s'assouplira dès le 9 juin prochain. Cette inflexion implique le retour au bureau de tout ou partie de vos collaborateurs. Aussi nombre d'interrogations se dressent comme l’intérêt de retourner au bureau après que le lien social se soit distendu.

Voici nos 5 conseils pour préparer au mieux le retour de votre capital humain sur site :

1. Workplace Experience

Le bureau est mort. Vive la Workplace Experience. A la suite de notre interview avec Juliette Parichet, HR Business Partner chez Voodoo, nous avons décidé d’intégrer ce concept à notre liste. L’organisation du travail a profondément muté. Les outils numériques (Zoom, Slack, Microsoft Teams...) ont accentué leur emprise sur les organisations pour leur permettre de maintenir et développer leurs activités. La résultante c’est que la position centrale qu’occupait auparavant le bureau dans l’environnement de travail (au sens propre comme au figuré) s’est progressivement estompée. Pourquoi retourner au bureau si l’on est autant voire plus productif à distance ? Epineuse question me direz-vous. La Workplace Experience tente d’y répondre.

Le bureau ne doit plus simplement être un “lieu de travail” mais “un “lieu d’épanouissement et de vie”. Il doit être un catalyseur d’échange, de cohésion, de bien-être. L'aménagement des bureaux, les espaces de socialisation, les services extra-professionnels (sport, espace détente…) en sont les instruments. En substance, le bureau doit répondre à la quête de sens et au besoin d’expérience.Le retour au bureau implique mécaniquement la promotion d’une valeur ajoutée qui diffère de celle qui existait auparavant. Il se doit de valoriser une atmosphère distinctive et engageante qui n’existe nulle part ailleurs.

2. Communiquez sur le retour au bureau

Certains de vos collaborateurs peuvent ressentir une certaine réticence à l’idée de retourner au bureau. Pour plusieurs raisons: peur de contaminer leurs collègues ou leurs proches, pertes de repères suite aux deux confinements qui ont chamboulé leurs habitudes, phobie sociale...Certains d'entre eux ont également dû concevoir leur propre expérience de travail à distance ( gestion du temps, du lieu...) et souhaitent la conserver.

La communication, clé de voûte des relations humaines, apaise les tensions et les interrogations induites par le retour au bureau. Vous peinez à élaborer une politique efficace ? Vous pouvez vous inspirez de l’onboarding. Lorsque vous accueillez une recrue dans vos locaux vous lui envoyez (en théorie) une feuille de route qui détaille son programme d’intégration, les différents interlocuteurs avec lesquels elle échangera, son emploi du temps etc...Nous vous invitons à transposer ce processus à l’ensemble de vos collaborateurs en l’adaptant au retour au bureau. Passez en revue les gestes barrières, l’importance du port du masque, les règles de distanciation sociale dans l’espace restauration…. Surtout, communiquez en amont de la date fatidique sur les points de contacts que vous jugerez adéquats (mail, visio, téléphone, Slack…). Pour que votre message soit entendu et appliqué le Jour J. Prenez une longueur d’avance pour ne pas vous laisser dépasser par l’absence de préparation et ses répercussions. En clair, adoptez une démarche proactive pour simplifier l’expérience de vos collègues et favoriser la transparence. Le travail hybride est-il possible ? Sous quelles modalités ? Pendant combien de temps ?

3. Co-définissez le “Futur of Work”

L'année 2020 a remodelé le visage du travail. L’essor du travail à distance a mis en exergue la nécessité pour l’entreprise de s’adapter rapidement. L'intensité et la durée de cette pratique a engendré plusieurs effets secondaires. Selon l’OIT les effets néfastes sont relatifs à la santé mentale et à un sentiment d'isolement . Alors que les effets bénéfiques sont notamment l'accroissement de la productivité et de l’autonomie.

Néanmoins, le télétravail ne se résume pas à une simple polarisation. Raison pour laquelle des propos mesurés s’imposent. La valeur sociale du travail s’est dégradée. Certains collaborateurs plus productifs à domicile qu’au bureau, n’ont pas nécessairement travaillé en équipe.

Pour un retour au bureau efficace, consultez les salariés pour élaborer une politique de travail plus équilibrée et moins fracturée. En collectant et en exploitant les retours d’expérience de chaque collaborateur (qu'il travaille à distance ou en présentiel) il est fort probable que vous compreniez mieux leur perception du travail et les mesures qui doivent être maintenues et délaissées. De cette manière les collaborateurs se sentiront considérés et intégrés au processus décisionnel ce qui renforcera leur engagement.

Différentes modalités se présentent à vous : Half-remote, travail hybride,, flex office….

Il n’empêche que les organisations sont à un carrefour. Elles ont la possibilité de poser les jalons du “Future of Work” dès à présent. Ou bien capitaliser sur ce qu’elles faisaient auparavant. La direction qu’elles prendront déterminera leur capacité à bâtir un environnement propice à la productivité et à l’épanouissement de chaque membre de leur communauté.

4. Recréez du lien social

Il s’est étiolé mais n’a pas rompu. Le lien social constitue l’un des enjeux les plus importants en cette reprise d'activité. Face à la distanciation sociale et l’isolement domestique imputables à la crise sanitaire, les collaborateurs ont tenté, tant bien que mal, de maintenir la cohésion qu’ils avaient façonnée en présentiel. Alors que les recrues arrivées en cours de route, elles, se sont principalement intégrées via des outils collaboratifs ( Slack, Trello…).

Fragmentée et diminuée par une certaine lassitude, la communauté qui était la vôtre va devoir :

Se remobiliser autour de valeurs communes propres à votre culture d’entreprise et distinctives de celles de vos concurrents pour engager et fidéliser votre capital humain

Galvaniser ses membres autour de projets transversaux qu’ils devront réaliser ensemble afin de renforcer la cohésion et susciter un sentiment d’appartenance.

Fédérer et inspirer son capital humain à travers des événements d’envergure (offsite, business game…)

Reconstruire et développer un environnement dans lequel la communication informelle s’exprime. Cette dernière contribuant à la diffusion de l’information et au partage de connaissances.

Cette dimension est d’autant plus importante pour certains collaborateurs qui peuvent ressentir une certaine démotivation à l’idée de retourner au bureau. Ils ne sont plus aussi performants qu’avant, se sentent moins inspirés, se remettent en question du fait de l’absence d'interactions et d’accompagnement.

5. Ajustez le tout.

La flexibilité s’impose également ici. Tel un processus itératif, réajustez en temps réel votre politique de travail afin de faire face aux différents enjeux qu’elle occasionne. Appuyez-vous sur des indicateurs clés de performance pour évaluer leur portée et leur profondeur.

L’aménagement des bureaux est inefficace, remodelez-le. Votre feuille de route est incompréhensible ? Clarifiez-la. Les retours d’expérience de vos collaborateurs sont en faveur du travail hybride ? Procédez à un arbitrage et mettez en place le processus qui concilie épanouissement de vos collaborateurs et maintien de la valeur sociale (en expliquant votre démarche)

Conclusion

En appliquant nos recommandations, vous aurez une vision plus large (on l’espère) des enjeux relatifs au retour au bureau. Et vous serez en mesure de répondre à votre capital humain de manière proportionnée et efficace.

À propos de Refty

Recrutez mieux avec Refty. Le moyen le plus efficace d’évaluer les soft skills pour éviter les erreurs de recrutements.

Choisissez Refty pour mieux recruter

Articles similaires

Découvrir Refty

Recrutez mieux avec Refty

Découvrir Refty

5 Parvis Alain Turing, 75013 Paris

contact@refty.co